À l’heure où la loi Macron est en passe de se concrétiser, les autocaristes sont dans les startings blocks pour le coup de feu de l’ouverture à la concurrence. Mais ils ne sont pas les seuls à s’engouffrer dans la brèche de la libéralisation ! Désintermédiation oblige, les comparateurs de prix sur Internet ont fleuri ces derniers temps, et trouvent là un nouveau créneau à exploiter.

L’autocar longue distance, incontournable du transport de demain

Le comparateur de voyages multimodal Kelbillet.com vient ainsi de lancer son comparateur de prix dédié aux bus : Kelbus.fr. Deux bonnes raisons pour cela : déjà près de 17%  des trajets réservés sur sa plateforme  historique sont des bus (aujourd’hui à l’international), et le fait ce mode de transport connaît un intérêt grandissant auprès des voyageurs : prix, confort (wifi, sièges inclinables, prises…) et régularité des lignes sont à même de détourner un segment de voyageurs du train et du covoiturage.

Et si la France suit le chemin de l’Allemagne qui a libéralisé l’autocar il y a quelques années, on peut s’attendre à plusieurs millions de voyageurs sur ce mode de transport d’ici quelques années. Un report modal que Kelbillet ne veut surtout pas voir s’échapper !

Une palette large de transporteurs à comparer

Parmi les transporteurs, Kelbus.fr offre la comparaison entre IDBUS, Eurolines, Isilines, Starshipper et Flixbus. Une offre large à même de contenter les internautes, puisque seul Megabus manque à l’appel.

Capture

Source : Kelbus.fr

Particularité de Kelbillet.com ? La recherche inclut aussi des billets d’occasion, proposés à la revente par des individuels. Un atout qui n’est pas encore proposé par Kelbus.com, mais qui fera peut-être partie des prochaines évolutions, les offres étant souvent soumises à conditions quand il s’agit de remboursement.

 

Retrouvez tous nos articles sur l’ouverture de l’autocar à la concurrence :  

L’autocar : nouvel axe de développement des transports ou concurrents du train ?

Libéralisation des autocars : concurrents, à vos marques, prêts…. !

L’autocar prendra-t-il le train en marche ?

[Infographie : ouverture à la concurrence : ne ratez pas le bus !